Actualités politiques

3 septembre, 2013

Quelques considérations après Mots Croisés du 2 septembre 2013

Classé dans : Non classé — sebaldjacques @ 1:33

Toujours la même histoire, je suis maso, je sais à l’avance que « Mots Croisés », quelque soit le thème et quelque soient les invités, ça va me mettre dans des états de rage pas possibles et pourtant je regarde l’émission. Pourtant ce soir contrairement à d’autres émissions, il y avait 3 invités de gauche pour 2 de droite .

 

Seule à mon sens,  Barbara Pompili, co présidente du groupe EELV à l’Assemblée, s’en est sortie à son avantage.

Je ne dirai rien de Louis Aliot qui a récité l’habituelle réthorique du FN.

Mais je veux réserver un sort particulier à Bruno Le Maire et malheureusement à Harlem Désir

Bruno Le Maire d’abord :

Un art consommé de dire une chose et son contraire dans la même démonstration :

Dire par exemple qu’ il faut se rassembler lors du débat de mercredi 4, puis quand Calvi lui demande quel sera son vote s’il y en a un…..il votera contre. Curieuse conception du rassemblement.

De même il se met en avant abondamment lorsqu’en qualité de directeur de cabinet de de Villepin, lors du vote du Conseil de Sécurité sur l’Irak, il déclare faire entièrement confiance aux fonctionnaires qui démontraient que les armes de dissuasion massive n’existaient pas, le même Lemaire ne croit pas sur parole les fonctionnaires de 2013 qui disent qu’il existe des preuves  que les attaques chimiques sont l’ouvre du régime d’El Assad.

De même entendre un ministre pendant 3 ans de Sarkozy déplorer sans rire que « Hollande est à la remorque des Etats Unis ». on se demande s’il faut hurler ou éclater de rire

Il y a aussi dans la bouche de Pierre Laurent des vœux pieux, je dirai plutôt des paroles verbales.

Comme par exemple de dire il faut mettre au pied du mur les Russes pour qu’ils acceptent enfin de ne pas mettre leur droit de veto au Conseil de Sécurité, en leur faisant remarquer à quel point El Assad est méchant. On sait très bien que c’est peine perdue. Les Russes n’accepteront jamais tout ce qui peut ressembler à une ingérence dans les affaires intérieures d’un pays.

Le Maire se fout donc du monde avec des paroles verbales.

De même, tous disent le même leitmotiv. »Il faut trouver une solution politique » plutôt que l’intervention armée, mais imagine-t-on réunir autour d’une même table les assassins et les victimes. C’est evidemment un vœu pieux que leurs auteurs savent irréalisables

Parlons maintenant de Harlem Désir, ça fait tout drole d’entendre le 1er secrétaire du PS dire la Constitution et rien que la Constitution. et donc pas de vote (lui même demandé par le gaulliste Le Maire).Barbara Pompili lui fait gentiment remarquer qu’il exalte ainsi une conception très monarchique de la fonction résidentielle et ELLE A RAISON.

Pour conclure merci à Barbra Pompili avec qui je me retrouve parfaitement.

Honte à Bruno Le Maire avec ses contradictions, ses paroles verbales

Quand à Harlem, je risquerais d’ètre cruel….

18 juin, 2013

Après le 1er tour de l’élection partielle de Vileneuve sur Lot NON AU FN, OUI au rassemblement de toute la gauche

Classé dans : Non classé — sebaldjacques @ 23:14

Après le coup de tonnerre des résultats du 1er tour de l’élection législative partielle dans la 3ème circonscription du Lot et Garonne ( Villeneuve sur Lot) du 16 juin 2013, il faut complètement et sereinement analyser ces résultats

LES DONNEES DU SCRUTIN

Je vais analyser rapidement ces résultats en comparant avec ceux des élections législatives générales du 10 juin 2012 et étant donné que les abstentions sont passées en un an  de 36% à 54% et les blancs et nuls de 2 à 5%, je ne considererai que les pourcentages

- Le PS passe de 47 % des suffrages exprimés (Cahuzac) à 24% en un an

Le FN  de 16 % à 26%

L’UMP (27 à 29) progresse un peu

Le FG et EELV sont quasiment stables, respectivement à 4-5 % et 2-3%

Il y avait….17   candidats, dont 4 de gauche ( PS, FG, EELV et NPA) et une 5ème du « Parti d’en rire »que Mediapart indique comme étant une groupie de Cahuzac et qui fait quand même 3%

Un certain nombre d’analyses ont été faites dès le lendemain du scrutin, celles de Marie Noelle Lienemann sur le plan national et Brice Giacalone sur le plan local

Je les partage complètement et je me permettrai d’ajouter quelques compléments

On trouvera dans « Pour que vive la Gauche » sur Facebook à la suite de cet article des scans avec les résultats sur la circo et la ville de Villeneuve sur Lot de l’élection partielle de juin 2013 et ceux de l’élection générale de juin 2012. J’y joins pour appuyer mon propos à venir POUR INFOS les points de vue de Harlem Désir et de Bruno Leroux, ainsi qu’un scan sur les résultats de l’élection présidentielle de 2002

1)LE FRONT REPUBLICAIN DOIT SE FAIRE, ET IL FAUT VOTER UMP AU 2EME TOUR SANS ETATS D’AME

C’est un débat qui traverse la gauche et particulièrement le PS chaque fois qu’ il y a un choix terrible à faire, voter soit pour la droite, soit pour l’extrème droite, sois en s’abstenant ou en votant blanc ou nul.

LE CAS DU 21 AVRIL 2002

2 positions étaient en présence et toutes les deux avaient leur valeur :

Les uns étaient partisans, la mort dans l’ame de voter Chirac, les autres de s’abstenir ou voter blanc ou nul, arguant du fait que Le Pen ne serait pas élu.

J’étais fermement partisan de la première solution  estimant que si la seconde l’avait emporté, certes Le Pen n’aurait pas été élu, mais il aurait pu faire 30-40 %, ce qui aurait été désastreux sur le plan du symbole.

Cette fois, il y a un réel danger de voir le candidat FN élu au second tour, s’il n’ y a pas un réel Front Républicain et une campagne acharnée toute cette semaine pour une défaite du FN qui ne peut se traduire que par l’élection du candidat UMP.

Dans l’Oise, il y avait un cas de figure semblable, il y a quelques semaines, les électeurs de gauche ont eu le plus grand mal à choisir entre la peste et le choléra, entre un sulfureux député UMP invalidé, très droitier et le candidat FN . Résultat : l’UMP réélu d’extrème justesse avec moins de 51 %.

En 2012, même phénomène dans le Gard où le maintien de la candidate PS  a permis de faire élire Marion Maréchal Le Pen

2) IL FAUT ABSOLUMENT QUE CESSENT IMMEDIATEMENT LES POLEMIQUES ENTRE PARTIS DE GAUCHE qui ont commençé dès lundi, par la voix principalement de deux responsables de la direction du PS, Harlem Désir et Bruno Leroux dont on peut lire et entendre les propos sur facebook

a) l’appréciation des résultats du scrutin

C’est la faute aux abstentions. On  peut faire remarquer qu’ une forte abstention est la règle dans toutes les élections partielles D’autre part une partie des abstentions a evidemment un sens politique

Dans les précédentes partielles, il y avait l’argument que les circonscriptions étaient de droite, certes mais l’ampleur de la baisse des scores du PS en un an est très nette partout.

Dans le cas de l’élection de Villeneuve on ne peut dire qu’ une circonscription où Cahuzac faisait il y a un an 46% au premier tour et 63% au second est une circonscription de droite.

b)Dire que le résultat est dù seulement au choc Cahuzac

François Hollande a fait comme seul commentaire que c’était une « séquelle » du choc Cahuzac

La ministre Fleur Pellerin dans « Mots Croisés » répond à Calvi qui lui demandait son avis sur cette déclaration de Hollande, sans sourciller, « qu’ elle ne voyait pas d’autres raisons »

c)Enfin et je vais le développer ci après une attaque frontale de Désir et Leroux contre EELV voici 2 phrases significatives : - »La Gauche doit ètre rassemblée  et  assumer la politique qui est menée » (Harlem Désir)

C’est une faute politique de ne pas se rassembler  au premier tour quand on est ensemble et qu’on doit assumer ensemble le bilan de la majorité »(Bruno Leroux)

JE NE PARTAGEPAS la position de ces 2 éminents camarades

D’abord, contrairement à d’autres pays, à gauche comme à droite la France est pluraliste. Il y a toujours eu lors de premiers tours plusieurs candidats de gauche et au second tour on se rassemble.

IL Y A UNE EXCEPTION A CETTE REGLE, LE DANGER FRONT NATIONAL

Les diverses forces de gauche ont toujours dit que s’il y a un danger FN, il peut y avoir, exceptionnellement un seul candidat de gauche avant le premier tour, celui ou celle qui semble avoir la meilleure chance de l’emporter, que cela se fasse dans la concertation et que le candidat ne soit pas celui de l’un des partis mais celui de la gauche sur un programme élaboré en commun

Le problème qui se pose est l’appréciation du danger éventuel du FN

Rappelons en quelques mots ce qui s’est passé en 2002 :

Ce n’est que début avril que comme on dit dans le langage des sondeurs les courbes des candidats Jospin et Le Pen se rapprochaient dangereusement pour finir par se croiser dans la journée même du 21 avril. Le problème est que l’entourage de Jospin et particulièrement lui même ont fait une sorte de déni du danger et de plus il y avait un nombre très important de candidats de gauche(Voir les résultats du 1er tour ci joint). Donc déni du danger que pourtant tous les sondages indiquaient et absence de concertation avec les autres candidats de gauche, je pense particulièrement à Taubira et Chevènement et cela a donné la catastrophe que l’on sait.

Dans le cas de la partielle de Villeneuve sur Lot, j’ose supposer que les candidats au moins PS, FG et EELV se sont rencontrés et ont sans doute estimé que le score du FN en 2012  de 16% n’ était pas suffisamment élevé pour craindre un danger

Je pense que l’on en a fini avec les partielles, mais une échéance importante se profile à l’horizon, les municipales dans 9 mois.

Jean Christophe Cambadelis l’ a très bien dit sur LCI, lundi, si on continue comme ça, si on ne rencontre pas nos partenaires de gauche très vite, on court à la catastrophe

Je suis d’accord avec Camba, il faut cesser les oukases, les ultimatums, respecter nos partenaires en se disant que sans l’unité la gauche ne peut remporter aucune bataille. Je cite Marie Noelle Lienemann qui a dit dimanche 16 juin à la réunion de toutes les gauches organisée par le PC : « La grande affaire de la gauche c’est le front populaire, le rassemblement de toute la gauche….. »Si nous sommes divisés, si nous ne trouvons  pas quelques convergences majeures et réalisables, c’est l’extrème droite qui sera la bénéficiaire ».On ne saurait mieux dire

Très vite, avant les vacances, il faut se réunir sur le plan national et sur le plan local, c’est à dire les principales villes, apprécier s’il y a ou non péril par rapport à l’extrème droite, si c’est le cas faire comme je l’ai dit plus haut.Si ce n’est pas le cas chacun fera comme il lui conviendra ici des listes d’union sur un programme élaboré en commun, là chacun fera une liste autonome, dans ce dernier cas il faudra une charte de bonne conduite et EVIDEMMENT SE RETROUVER AU SECOND TOUR ET CELA LA GAUCHE A TOUJOURS SU FAIRE

DONC DIMANCHE PROCHAIN TOUT FAIRE POUR QUE LE FN SOIT BATTU

FINIES LES POLEMIQUES ABSURDES ET MORTIFERES ET ON SE RENCONTRE  RAPIDEMENT,si je puis me permettre POUR QUE VIVE LA GAUCHE

 

 

 

 

19 avril, 2013

Avril 2013 ne doit pas ètre Février 1934 Il faut sauver la République

Classé dans : Non classé — sebaldjacques @ 17:58

Cela fait le 3ème article que j’écris depuis le 27 mars, 3 jours aptès la manif des anti mariage terminée par une tentative d’envahissement des Champs Elysées par des factieux

J’évoquais dans une ligne de conclusion, ce jour là les évènements du 6 Février 1934, sans insister outre mesure

Dans le 2ème article vers le 10 avril, s’étaient produits des faits délictueux graves, particulièrement les insultes et les menaces, mème de mort, à l’égard d’élu(e)s, l’empèchement fait à un élu,Erwann Binet, député socialiste de l’Isère et surtout rapporteur de la Commission pour le projet de loi sur le mariage pour tous’de pacourir les régions pour participer à des débats. Je ne reviens pas plus sur ces articles.

LA SITUATION CES 3 DERNIERS JOURS, 17, 18 et 19 AVRIL

SUR LE PLAN PARLEMENTAIRE, le débat s’est terminé cette nuit au petit matin dans une atmosphère de plus en plus dure, des députés de droite agressant les ministres et leus assistants pour une raison mineure.

Voir ci après photo de l’hémicycle à ce moment.

Le matin s’était produite une déclaration folle d’un député UMP qui ose évoquer des « assassinats d’enfants »

Il consent du bout des lèvres de s’excuser, mais sitot sorti au dehors devant les médias ,il maintient ses propos.

Le vote solennel aura lieu mardi 23 avril.

LES ACTIONS  VIOLENTES

Celles ci vont en s’exaçerbant.

Des bars gays sont victimes d’agression à Lille et à Lyon. Voir des articles en scans images. Certaines photos sont saisissantes

Chaque soir’ l’Assemblée esr assiégée par des milliers d’énergumènes (encore ce soir, mème si le débat est terminé d’après ce que je viens d’entendre sur france info)

Des gardes à vue ont lieu.

Voir dans une photo ci après le président du groupe UMP, Jacob (celui qui a traité le 1er ministre de la France de « repris de justice ») et, je crois, Mariton, juchés sur une voiture au milieu des assiégeants

2 parlementaires socialistes de Vendée menaçés de mort

ATTITUDE DE LA DROITE ET DES ANTI MARIAGE SUR CES ACTIONS FACTIEUSES

Une toute petite minorité condamne.

D’autres minimisent ou condamnent mollement et se permettent de dire que s’ il y a violences, c’est celle des forces de l’ordre

Puis ils ont trouvé un nouveau cheval de bataille, malheureusement relayé par les médias, en faisant un ridicule dos à dos, comme on dit dans un vocabulaire savant le renversement de la chrge de la preuve :

Il y a, selon eux, des violences, et en suivant leur absurde raisonnement, la violence est celle du gouvernement qui n’organise pas de referendum (ben voyons!) et a fait un « coup d’état législatif »( Mariton) en avançant la date de la fin du débat

Enfin, l’ineffable Barjot qui joue au Frankenstein moderne qui est dépassée par sa créature.Elle supplie maintenant les factieux qu’elle a excités de s’arrèter, ce dont ils ont manifestement rien à faire.

ATTITUDE DE L’EXECUTIF ET DU PARTI SOCIALISTE

Ces derniers jours, Hollande, les ministres, à commençer par Ayrault, le Parti Socialiste prennent position et appellent à défendre la République.

Des intervenants dans les débats qui se multiplient appellent « un chat un chat », des factieux des factieux, des fachos (Maurel) des fachos.

J’ai déjà diffusé diverses déclarations. J’y ajouterai celle du Parti Socialiste.

NEOS REACS ET EVENEMENTS DES ANNEES 30

DANS LE NOUVEL OBS de cette semaine paraissent 2 interessants articles, le 1er intitulé « Le printemps des nouveaux Réacs »montrant bien la réalité de ces groupes d’extrème droite, GUD et autre Civitas, et le 2ème sur les années 30 montrant bien le parallèle que l’on peut faire entre la situation de février 1934 et celle d’avril 2013

Les 2 articles en scans images.

Ce vendredi, le débat parlementaire est terminé, mais se profile à l’horizon après demain dimanche 21 avril une nouvelle manifestation qui peut ètre celle de tous les dangers

Je pense qu’il ne faut pas se contenter de déclarations mème énergiques et martiales , il faut des actes, et je me permettrai, en tote humilité de proposer un certain nombre de choses :

D’ABORD IL FAUT SOUTENIR LA PRISE DE POSITION DES JEUNES SOCIALISTES qui demandent la dissolution des groupes factieux et qui proposent une pétition à faire signer

Voir en scans cet appel et cette pétition.

Il faut non seulement les SOUTENIR mais demander au gouvernement DE LES PRENDRE A SON COMPTE.

iL FAUT QUE CEUX QUI FONT LE SIEGE DE L’ASSEMBLEE ne soient pas seulement gardés à vue et relachés, il faudrait qu’is soient poursuivis en justice.

Il faudrait, comme pour n’importe quel délinquant rechercher, trouver et punir ceux qui s’en prennent aux homosexuels et à leurs lieux de rencontres.

Rechercher,trouver et punir, comme n’importe quel délinquant, ceux qui insultent, harcèlent ou menaçent les élu(e)s de la République.

IL FAUT COMME EN 1934 L’UNITE DE TOUTE LA GAUCHE,DE TOUS LES PROGRESSISTES? dE FAIRE TAIRE LEURS DIVERGENCES UN TEMPS, POUR RETROUVER LE 12 FEVRIER 1934. ET SAUVER LA REPUBLIQUE.

Et puis au bout du bout, si la situation actuelle devait perdurer, il faudait peut ètre envisager l’Etat d’Urgence utilisé pendant ce qu’on a appelé les « émeutes » de 2005, alors que rappelons le si l’ordre public était menaçé, LA REPUBLIQUE NE L’ETAIT NULLEMENT

Si vous avez la patience de lire quelques scans de plus, je donne une doc sur l’état d’urgence trouvée sur internet

Je termine par où j’ai commençé :

AVRIL 2013 NE DOIT PAS ETRE FEVRIER 1934. DONNONS NOUS LES MOYENS DE SAUVER LA REPUBLIQUE

Jacques Sébald

17 avril, 2013

De quoi se mèlent les Etats Unis?

Classé dans : Non classé — sebaldjacques @ 15:46

J’entends sur France Info que les Etats Unis d’Obama déclarent ne pas reconnaitre « dans l’état » le résultat de l’élection présidentielle au Venezuela.

Cela m’a laissé pantois et m’inspire quelques reflexions.

D’abord que le résultat est certes serré (environ 230000 voix d’avance pour Madeiro), mais pas plus que dans d’autres pays, on le verra ensuite, puis il me semble que contrairement à ce qui est insinué, le fait que le résultat est serré montre bien que le Venezuela est une démocratie Je serais curieux de connaitre une dictature où les résultats sont aussi serrés.

Voyons rapidement quelques exemples de pays où le mème phénomène s’est présenté :

Aux Etats Unis d’abord si prompts à donner des leçons :

En 2000, dans le vote national Al Gore a plus de 500000 voix d’avance sur Bush  mais on sait que c’est le nombre de grands électeurs qui compte. Ils sont à égalité parfaite dans tous les états, sauf la Floride dont le vote sera déterminant, or Bush l’emprte dans cet état de 537 voix, il est donc élu.

Il y a eu certes des contestations, mais à partir du moment où Al Gore a accepté sa défaite, il n’ y a pas eu de contestation de la légitimité de Bush

En France, en 1974, Giscard ne l’a emporté sur Mitterrand que par un peu plus de 400000 voix

C’était infiniment douloureux mais personne n’a contesté la légitimité de Giscard.

En Italie en 2006, lors des élections législatives la coalition de centre gauche de Prodi ne l’a emporté que de…….25000 voix sur la coalition de droite de Berlusconi.Prodi a eu des difficultés importantes ensuite, mais parce que les partis de sa coalition étaient divisés, mais personne n’a contesté sa légitimité

Le Venezuela avec ses 230000 voix de différence fait donc assez bonne figure.

Revenons en aux Etats Unis, tout le monde sait qu’au temps de la guerre froide, via la CIA, ils organisaient des complots contre les rares démocraties et soutenaient les dictatures.

En 2013, la situation a  beaucoup changé, il n’ y a pratiquement plus de dictatures, il y a de nombreux régimes progressistes.

Mais quand on entend cette déclaration indiquée au début  de cet article, les Etats Unis considèrent toujours l’Amérique latine comme sa chasse gardée

Je ne me rappelle pas avoir entendu les E U faire une remarque sur les conditions dans lesquelles la »grande démocratie » qu’est la Russie a élu Poutine à sa tète

Donc je conclus en redisant DE QUOI SE MELENT LES ETATS UNIS D’OBAMA?

15 avril, 2013

Menaces contre la Démocratie et la République

Classé dans : Non classé — sebaldjacques @ 23:32

Le 27 mars dernier, j’écrivais un article que je viens d’actualiser, ce jour, lundi 15 avril sur facebook.

Je me sentais très seul à ce moment là avec aussi les Jeunes Socialistes à lançer des cris d’alarme, un silence assourdissant du Parti à tous les niveaux, des médias audiovisuels et écrits muets

Puis des faits de plus en plus inquiétants se passaient, des élu(e)s de la République menaçé(e)s et insulté(e)s

Ici dans le Calvados, Isabelle Attard, députée du Bessin et de la Cote de Nacre.

Erwann Binet, talentueux rapporteur du projet de loi à l’Assemblée obligé de renonçer à une tournée dans les régions pour expliquer son projet de loi.

Dernièrement, ce qui est arrvé à Caroline Forest,

Il y a quelques jours le Sénat menaçé d’ètre envahi.

Auiourd’hui certains veulent planter leurs tentes au pied du Palais Bourbon.

Des manifesttions un peu partout.

Tout cela vous pouvez le voir en regardant les documents et articles que j’ai actualisés dans le groupe le 12 avril.

Beaucoup de choses ont été dites ces dernirs jours par Ayrault et Désir, mais aussi par Leveillé ou par Karl Zero

Je vais donc me borner à 3 chapitres :

La Manifestation

Le processus législatif de la discussion d’ne loi et des votes

Ce qui est le titre de mon aricle les menaces contre la Démocratie et la République

LA MANIFESTATION

C’est un droit que je pensais ètre constitutionnel comme le droit de grève et qui en fait, à ma surprise en consultant internet, ne l’est pas, alors que tout lemonde pense qu’il l’est.

Donc la Droite et ses amis anti mariage ont absolument le droit de manifester, de mème qe la Gauche, c’est à mon sens non seulement un droit mais un devoir

Votre serviteur qui écrit ces lignes ne compte plus les manifs auxqueelles il a participé.

Mais c’était des manifs syndicales ou de solidarité avec des jeunes

C’étaient des manifs contre un projet de loi, par exemple les retraites en 2003 ou en 2010

Voire comme dans le cas du CPE contre une loi déjà votée par les 2 Chambres, mais non encore signée par Chirac (On se rappelle cette extraordinaire déclaration de Chirac disant en mème temps qu’il signerait le projet de loi, mais qu’il demanderait qu’elle ne soit pas appliquée)

Ce que je veux dire, c’est que ces manifestations se faisaient calmement, ne prenaient jamais une tournure poli tique, encore moins insurectionnelle ni la démission du Président ni du premier ministre n’était demandée.Le service d’ordre syndical, particulièrement celui de la CGT, veille quelquefois de façon musclée  à éviter tout débordement.Le parcours se faisait en liaison avec le ministère de l’Intérieur et se pliaient aux interdictions de se rapprocher des lieux stratégiques de l’Etat

On a assisté à rien de tout cela cette fois ci

Ou bien comme M.Fillon, hier soir il déplore mollement les  incidents et en renvoyant stupidement dos à dos les responsabilités. Guaino dit : « Ils prennennent le risque d’une opposition de plus en plus violente et d’attiser fortement des tensions extrèmes dans notre pays »

Qui prennent le risque? ceux qui décident de hater le vote définitif de la loi?

Ce beau renversement des roles me permet d’aborder le second chapitre

LE PROCESSUS LEGISLATIF ET LES HURLEMENTS DE LA DROITE

Ces jours derniers, la Droite et les anti mariage se sont déchainés comme rarement.

On a assisté à des véritabes crises d’hystérie pas très étonnantes de la part de Barjot qui évoquait le sang qui allait se répandre, pas étonnant non plus de Boutin évoquant les risques de guerre civile, on connait la dame et son sens inné de la nuance, mais quand mème quand on entend d’honorables parlementaires, souvent anciens ministres, s’étouffer de colère en parlant d’atteinte intolérable à la démocratie, de « coup d’état législatif (Mariton) », on se demande qu’ a encore fait le gouvernement?

Tout simplement le gouvernement a estimé que le débat d’abord à l’Assemblée avait été mené sans que le s votes d’urgence que pratiquaient tant ses predecesseurs, n’avaient pas été utilisés, que les débats avaient duré tout le temps qu’il fallait sans entraves, en siégeant mème en continu tout un week end. 5000(pardon 4999) amendements de la Droite ont été discutés, puis ensuite au Sénat où le débat a continué dans les mèmes conditions, chacun pouvant s’exprimer sans entraves.

Le texte voté au Sénat différant très peu de celui voté à l’Assemblée, le gouvernement a estimé que le débat

allait repartir à l’Assemblée pour une ultime session précédant un vote définitif et que point n’était besoin d’attendre fin mai pour ce vote et proposé le 23 avril

C’est alors que se déclechent toutes les foudres de laDroite et des opposants, Barjot parlant du sang qui allait ètre versé, Boutin parlant de risque de guerre civile, d’honorables prlementaires, souvent anciens ministres perdant leur sang froid et parlant d « coup d’état législatif »(Mariton) quand ce n’est pas de coup d’état tout court

Si on prend au pied de la lettre les prétendues raisons de leur crise d’hystérie’ cela pourrait prèter à sourire, en fait la raisone est toute simple, ils espéraient que leur manif du 5 mai tomberait avant le vote de la loi

Tout cela il faut le dire aux Français qui peuvent légitimement se demander quel acte répréhensible a bien pu commettre le gouvernement pour susciter un tel déchainement de ses opposants

LES MENACES CONTRE LA DEMOCRATIE ET LA REPUBLIQUE

On a pu ètre surpris que dans mon article du 27 mars,j’évoquais le 6 fevrier 1934 et que l’on ait estimé que j’exagérais.J’ai cette après midi diffusé un article sur ces évènements pour nous rafraichir les idées à tous.

Certes il y a des différences de taille et au moins 2

En 1934, il s’agissait tout bonnemet de renverser la République, « la gueuse » et d’abord empècher le gouvernemenyt Daladier d’ètre investi. Rien de tout cela aujourd’hui

Dans 2 pays limitrophes de la France, il y avait en Allemagne un régime nazi et en Italie un régime fasciste

Aucune comparaison avec 2013

Mais il y a des ressemblances : 2 Crises très importantes

En 1934 des ligues fascisantes, des catholiques intégristes,etc.

sur le pont de la Concorde défiant le Palais Borbon

En 2013, le 24 mars ceux qui ont voulu aller sur les Champs Elysées de force étaient des éléments du GUD,étudiants extrémistes bien connus, des fidèles de Civitas, catho intégru istes, des ex OAS, bref la fine fleur de l’extrème droite française. N’oublions pas que l’Elysée et le ministre de l’Intérieur étaient à 2 pas.

Autre ressemblance en 1934 ,socialistes et communistes se détestaient et les seconds traitaient les premiers de sociaux traitres.

En 2013, on n’en est pas là,loin de là,avec le PC, avec le parti de gauche on  peut se demander.

D’ailleurs, je ne suis pas seul à faire cette comparaison, Ayrault a parlé d’atteinte à la République, Caroline Fourest après les harcèlements et les insultes q’elle a subie a evoqué le 6 fevrier 34.

Je concluerai en disant qu’il ne faut pas crier au loup, mais qu’il  faut ètre extrèmement vigilant face à la peste brune et se rappeler que 6  jours après le 6 fevrier il y .avait le 12, jour où les 2 cortèges du PS et du PC ont convergé pour tomber dans les bras les uns des autres. 2 ans après, c’était le Front Populaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

10 mars, 2013

« Les socialistes ne savent plus du tout débattre »(Eric Dupin dans Slate.fr)oui à des débats de fond dans le Parti Socialiste

Classé dans : Non classé — sebaldjacques @ 20:19

Le mercredi 6 mars 2013,le Premier Ministre présentait en Conseil des Ministres un projet de loi sur « la sécurisation de l’emploi » afin qu’il soit examiné par les députés du 2 au 5 avril pour ètre applicable dès le début mai.
Ce projet de loi est la transposition de l’Accord National Interprofessionel(ANI) conclu avec le Medef et 3 organisations syndicales minoritaires(la CFDT,la CFE-CGC et la CFTC) et sans la signature de syndicats aussi importants que la CGT et FO,le 11 janvier 2013.
Deux appréciations opposées apparaissent dans le Parti :
L’une est incarnée par Jean Marc Ayrault qui proclame que l’accord est « historique et sans précédent depuis 30 ans ».Il est suivi par le Premier Secrétaire du Parti,Harlem Désir et par une pétition signée par 100 parlementaires socialistes qui appellent « à retranscire dans la loi ,sans en modifier l’équilibre,l’accord du 11 janvier »et parlant de « nouveau modèle social »
Bruno Le Roux,président du groupe socialiste de l’Assemblée Nationale,exige un vote unanime des députés socialistes.
L’autre est incarnée principalement par Emmanuel Maurel,leader de l’une des compsantes de la gauche du Parti,candidat au poste de 1er Secrétaire et obtanant 32% au second tour.
Je cite Emmanuel Maurel : « C’est un accord qui précarise largement les salariés,qui reprend les accords compétitivité-emploi de Sarkozy.Si ce texte est repris,le contrat de travail primera sur la loi et un accord d’entreprise permettra de baisser le salaire ou d’augmenter le temps de travail…..On demande aux parlementaires d’ètre les greffiers d’un accord de syndicats qui ne représentent mème pas la majorité des salariés.Il y a là un vrai problème.Les parlementaires doivent jouer tout leur role Au sein du groupe socialiste à l’Assemblée et au Sénat,il y aura donc des amendements pour améliorer ce texte »
On se trouve devant un problème beaucoup plus important qu’il n’apparait de prime abord.
C’est tout simplement UN PROBLEME DE LIGNE POLITIQUE.
2 déclarations,l’une qui fait partie de la tribune des 100 parlementaires,l’autre de Jérome Guedj,député de l’Essone et l’un des leaders de la sensibilité Maintenant la Gauche avec Maurel et Lienemann.
1ère déclaration : il faut « dépasser les débats du XXème siècle entre lutte des classes et compromis réformiste »en appuyant l’ANI.
2ème déclaration : « C’est un débat qui traverse la gauche depuis quasiment la création du PS »
Ce sont des points de vue différents,mais ils disent tous les deux qu’il s’agit là d’un problème très important,je me répète de ligne politique.
Si l’on remonte au Congrès d’Epinay de 1971,fondateur de l’actuel PS,il y a eu disons jusqu’à l’élection de François Hollande le 6 mai 2012,une gauche connue sous le nom de 1ère gauche qui a dominé le Parti,avec des parenthèses sur lesqelles je reviendrai,avec 3 personnes,le 1er Secrétaire,le Président et le Premier Ministre ou le Premier Ministre seul(cas de Jospin en 1997) lorsque la gauche est au pouvoir.Cette 1ère gauche avait d’abord comme premier secrétaire,puis président ou d’un premier secrétaire puis 1er ministre des leaders induscutables et indiscutés avec Mitterrand et Jospin.Parenthèse entre 1988 et 1991,Mitterrand était président,mais c’était le principal leader de la 2ème gauche,Rocard,qui était 1er ministre.Jospin étant devenu ministre de l’Education Nationale,il n’y avait plus de leaders indiscutés et le Parti part à vau l’eau,le malheureux Congrès de Rennes en 1990,une succession de 1ers secrétaires,avec mème un véritable putsch pour déloger Rocard,éphémère 1er secrétaire.Tout est revenu dans l’ordre en 1995,année où Chirac est devenu président,mais son concurrent socialiste ayant subi une défaite très honorable est devenu très normalement le nouveau leader indiscutable.La parenthèse chaotique dans le parti était refermée. En 1997,Jospin devient 1er ministre de cohabitation et Hollande devient 1er secrétaire.
Avec Hollande,1er secrétaire,ce n’est aucune des 2 gauches qui est au pouvoir.Il n’y avait pas de courant hollandais.Hollande se tenait prudamment à l’écart des sensibilités du parti ,il a mème appartenu à des trans courants deloristes.
Il a inauguré une formule qui est devenue célèbre,la synthèse entre les diverses sensibilités,moins la gauche du Parti ,il devenait 1er secrétaire avec des majorités pléthoriques.En ce qui me concerne,je n’ai jamais apprecié ces synthèses molles accouchant de textes très généraux.
Il n’y avait plus de Conventions.Le parti ronronnait,mais il faut reconnaitre que avec ce que je n’oserais pas appeler une ligne politique son « règne » a duré 11 ans.
C’était en quelque sorte une période de transition,vers quoi on ne savait pas.En 2007 vient l’élection présidentielle après une petite Primaire qui voit Royal l’emporter nettement.On connait la suite,Royal battue par Sarkozy.
En 2008,congrès de Reims,dont il est coutume de dire le plus grand mal.Ce n’est pas mon cas,il y a eu de très importantes choses qui se sont passées à Reims et ensuite lors de l’élection du ier secrétaire:
Pas d’accord possible avec les « centristes »
Défaite de Royal d’abord au Congrès,puis au 1er secrétariat
Plus de synthèse,il y a de nouveau une majorité(dans laquelle se trouve la gauche du Parti) et une minorité
S’ouvrent 3 ans fastes où la nouvelle 1ère secrétaire,Aubry,remeet « en selle » le Parti,organise 5 Conventions.
Ce sont en Octobre 2011 les Primaires ouvertes,où 3 millions de sympathisants socialistes donnent une victoire
indiscutable à Hollande,la gauche du parti étant représentée au 1er tour par Aubry et Montebourg et au second par Aubry.
Le Parti a été mis entre parenthèses jusqu’à l’élection présidentielle,tous ses efforts étant concentrés vers le succès de Hollande.
TOUT le Parti s’y est mis.Les 60 propositions étaient acceptables pour tout le monde,mème si cetrtaines nous plaisaient moins,nous la gauche du Parti comme le déficit ramené à 3% ou la retraite à 60 ans pour seulement ceux qui ont tavaillé tot ou encore des perspectives de faible augmentation salariale,en particulier le SMIC,nous nous disions que c’était aux primaires qu’il fallait faire le choix et nous nous sommes inclinés devant le résultat indiscutable de ces primaires.
Selon la bonne expression de Maurel, »nous sommes partis comme des fous » dans la campagne,tous,et cela d’autant plus que le Bourget nous a littéralement bluffés.Personnellement,j’ai été à 6 meetings,et à chaque fois,mème étonnement ravi devant les propos tenus.

Puis vient la victoire,puis la majorité absolue aux législatives.Les 1ers mois ont été parfaits,une multitude de lois et de décrets abolissant certaines lois emblématiques de la période Sarkozy,le gros effort promis pour restaurer l’Ecole républicaine gravement mise à mal par Chatel et consorts la création de 60000 postes,les lois instituant les emplois d’avenir et les contrats de génération,le retour à une justice normale sous l’impulsion de Taubira,le beau débat sur le Mariage pour Tous.
Et puis vient la tragi comédie de Fleurange,où on voit le ministre du Développement Productif qui évoquait publiquement la possibilité d’une nationalisation partielle se déclarant appuyé par le Président se voit désavouer publiquement de façon très brutale par le Premier Ministre.
Depuis Arnaud Monteboug,qui n’a pas démissionné sur ce coup là,traine sa peine,brasse beaucoup de vent avec des déclarations péremptoires sur des reprises possibles d’entreprises.On a vu hier,9 Mars que l’entreprise egyptienne sur laqulle Montebourg affirmait pouvoir compter pour sauver Petro +,s’était desistée.
A peu près en mème temps on annonçe une augmentation de la TVA de 19,6 à 20,2%,faible augmentation certes mais augmentation tout de mème,et cela après non seulement l’engagement dans la campagne de Hollande de ne pas le faire et après avoir fait abolir la TVA « sociale » sarkozienne.
Aujourd’hui Christian Eckert’rapporteur général du Budget évoque une nouvelle augmentation.
A partir de ce moment,sur le plan économique et social,tout part en vrille,C’est le bloc Compétivité. Ce terme,puis plus tard celui de flexi sécurité sont des termes nouveaux dans la bouche de dirigeants socialistes.
Enfin on en arrive à l’ANI,dont j’ai parlé plus haut.
Je voudrais parler maintenant de réformes necessitant une révision de la Constitution.
Ces réformes que François Hollande s’est engagé à mettre en place sont très importantes :
Non cumul des mandats,vote des étrangers aux élections locales,Réforme de la Magistrature,Statut du chef de l’Etat.J’y ajoutererais à titre personnel le mode de scrutin législatif qui ne doit pas,selon moi,changer à chaque alternance,à condition de faire un bon choix.(Je me permets de rappeller à ce sujet que je prone depuis longtemps,dans l’indifférence absolue, un mode de scrutin proportionnel avec prime majoritaire sur le mode de celui utilisé aux élections régionales)
Or ces réformes risquent d’ètre au mieux renvoyées à la fin du quinquannat ou au pire que l’on y renonçe purement et simplement
Pourquoi?,parce que pour réviser la Constitution par l’article 89,plusieurs conditions très difficiles doivent ètre réunies.Le texte doit ètre le mème à la virgule près à l’Assemblée et au Sénat,puis si cette étape est franchie,ce qui est loin d’ètre acquis,il faut soit un referendum(j’en parlerai ensuite),soit une majorité des 3/5 des membres du Congrès(Députés + Sénateurs) qui semble impossible de voir réunir.Il manque une quarantaine de congressistes .
Pour le non cumul des mandats,sur la necessité duquel tout le monde,à peu d’exceptions près,est d’accord,une loi organique peut suffire,mais pour éviter des élections partielles qui seraient suicidaires le remplaçement automatique du député par son suppléant necessiterait une révision constitutionnelle.
Cela conduit le gouvernement à une vraie palinodie.On va déposer très vite un projet de loi dès ce mois ci,cela va contenter ceux qui pronent cette mesure….mais pour en reporter l’application…..en 2017,ce qui contentera ses adversaires.Toujours ce goùt de la synthèse de François Hollande.
Or il y a une solution,C’EST LE REFERENDUM,comme je l’ai indiqué plus haut,mais beaucoup mieux par l’article 11 de la Constitution.Celui ci peut se faire sur « l’organisation des pouvoirs publics ».
Petit historique :D e Gaulle l’a utilisé 2 fois en 1962 pour instituer l’élection du président de la République au suffrage universel(se faisant accuser de forfaiture par le président du Sénat de centre droit du moment),puis en 1969 pour un referendum qu’il a perdu,ce qui l’a conduit à la démission.
Fin 2006,Laurent Fabius,cabdidat à la Primaire face à DSK et Royal,proposait s’il était élu d’utiliser cet article 11 pour un referendum sur des réformes constitutionnelles profondes dans les 6 mois
Aujourd’hui des leaders du Parti aussi importants que Laurence Dumont,1ère vice présidente de l’Assemblée,Harlem Désir,1er secrétaire ou Olivier Faure,très proche de Hollande pronent le referendum à questions multiples.
Mais il faut pour cela une décision qui relève exclusivement du président de la République.
NOUS PS ON PEUT Y AIDER.’et j’en viens à la dernière partie de mon propos et le Parti Socialiste dans tout cela?
Cet article a 2 titres : Les socialistes ne savent plus du tout débattre dit Eric Dupin dans Slate.fr et 2ème titre Pour des débats de fond dans le PS ou mème un Congrès extraordinaire
On retrouve après le Congrès de Toulouse peu ou prou le Parti de l’époque Hollande,1er secrétaire,une « grosse » motion majoritaire formée d’une synthèse de diverses sensibilités,l’élection d’u 1er secrétaire,qui s’est déroulée selon moi dans des circconstances très claires,mais cela n’a pas été perçu comme tel par de très nombreux socialistes.
Il y a quand mème une différence essentielle avec cette période la gauche du Parti au sens large,c’est à dire Maintenant la Gauche,la sensibilité UMA (Hamon),mais aussi les amis de Martine Aubry,enfin des members de la motion Hessel Larrouturou constituent une minorité importante( les 32% obtenus par Maurel lors de l’élection du 1er secrétaire en témoigne)

Des débats inconnus des militants se déroulent dans les instances nationales (CN et BN)
J’apprends ainsi dans l’article d’Eric Dupin que lors d’un Bureau National le 12 fevrier les minoritaires dont je viens de parler ont voulu déposer un texte appelant les parlementaires européens à rejeter le projet de budget adopté par le conseil européen.Ils se sont fait sèchement contrer par le 1er secrétaire qui leur dit « Pas question de discuter d’un texte qui affaiblit le Président de la République ».
Je pense et je ne dois pas ètre le seul qu’il faut s’élever contre cette véritable caporalisation,de mème que les députés opposés ou reservés sur l’ANI doivent pouvoir en discuter très librement,déposer des amendements,bref de ne pas se laisser faire devant les oukases ou les mences du 1er secrétaire ou du président de groupe.
Le Parti ne doit PAS ETRE ANESTHESIE,que ce soit bien sur dans ses instances nationales ou les groupes parlementaires,mais aussi à la base dans les sections,les instances fédérales.
J’irai plus loin,il faut que s’organisent DES GRANDS DEBATS,lors de CONVENTIONS QUI PRENDRAIENT DES FORMES DE MINI CONGRES.Il en est prévu une sur l’Europe,mais il en faut absolument sur les Institutions,mais aussi sur les retraites,sur l’énergie,refaire une convention sur les questions internationales.
Je terminerai avec le sujet que j’ai abordé au début de l’article.
Ce n’est evidemment plus ce qu’on a appelé la 1ère gauche qui dirige l’Exécutif et le Parti,cela ressemble plutot à la 2ème gauche une sorte de social démocratie à la Française :

Que dit Ayrault que l’ANI constitue « un accord historique,du jamais vu depuis 30 ans »,ses amis les 100 parlementaires parlent de « nouveau modèle social »
Quel enthousiasme pour un accord que ne lui en déplaise on a souvent vu depuis 30 ans,de plus signé avec des syndicats minoritaires, ou alors ils ont vraiment cru que, ça y était la France était devenue une social démocratie à l’allemande ou à la suédoise,ce qui serait evidemmnt absurde étant données les différences de fond entre la France et ces pays (Là bas des syndicats étroitement liés au parti socialiste de ces pays,chez nous l’autonomie entre parti socialiste et syndicats,la Charte d’Amiens,un patronat très lutte de classes,etc).
Donc social démocratie ou pas,je l’ai décrit plus haut une nouvelle ligne politique apparait appuyée par la direction du Parti,un courant hollandais ‘sous la direction de Le Foll se met en place.
Une nouvelle ligne politique ne peut pas se faire subrepticement avec un débat qui soit n’existe pas ou on empèche qu’il se tienne.
Seul un CONGRES EXTRAORDINAIRE DU PARTI permettra de trancher cette question.
Je me permets à titre tout à fait personnel de formuler cette proposition et en attendant des DEBATS AU FOND à tous les niveaux.

1 mars, 2013

non à un allongement de la durée de cotisations pour la retraite

Classé dans : Non classé — sebaldjacques @ 0:00

Non le problème n’est pas un tabou pour la Gauche,comme le disent bètement ces jours derniers certains medias audiovisuels et écrits.
En revanche c’est un ACQUIS ce que le premier président de la République socialiste François MITTERRAND a réalisé en 1981 LA RETRAITE A 60 ANS A TAUX PLEIN.
Jusqu’en 2003,quelque soit le Président(Mitterrand puis Chirac) et les majorités législatives alternativement de gauche et de droite,la règle était la retraite à 60 ans,pour une durée de cotisation de 40 ans pour le Privé et 37,5 années pour le Public.
En 2003,sous le 2ème mandat de CHIRAC et le gouvernement RAFFARIN,le ministre des affaires sociales,François FILLON dépose un projet de loi avec la mème durée de cotisation de 40 années pour le Public et le Privé et envisageant de porter ce temps à 41 années,puis 41,5 années dans un délai court.
Le Parti Socialiste combat ce projet de loi,participe largement aux défilés syndicaux surtout animés par la CGT et FO.
La CFDT a cru bon d’approuver le projet de loi,ce qui a déclenché une des crises internes les plus importantes de son histoire.
Le PS était unanime dans son opposition,moins un certain ROCARD,ce qui nous a valu de défiler en subissant les cris de A bas la loi Fillon Rocard

Les années ont passé,Sarkozy est élu président en 2007,son Premier Ministre est François Fillon .
Il faut rappeler que pendant la campagne présidentielle,Sarkozy a dit que s’il était élu il ne toucherait pas à la retraite à 60 ans,ce qu’il s’est empressé d’oublier en 2010 en chargeant Fillon de porter cet age de départ à 62 ans toujours avec 41,5 années de cotisation.
Quid du Parti Socialiste?
Il faut bien dire que celui ci avait evolué,tout au moins sa Direction(Bureau National)
On ne parlait evidemment plus des 37,5 années pour le Public comme en 2003,mais de 40 années pour tout le monde qui sont devenues subrepticement par des décisions au plus haut niveau 41,5 années.
De mème on ne parlait plus de date de départ en retraite à 60 ans à taux plein pour tout le monde comme en 2003,mais seulement pour ceux qui ont commençé à travailler tot(Ce sera la loi du début du qinquennat de François Hollande).Les autres pourront partir à 61,62 ans à taux plein.
Je me rappelle d’une séance de questions au gouvernement en 2010 où un député socialiste interpellait Fillon sur son projet de loi en disant dans son intervention qu’il acceptait les 41,5 années,ce qui lui a valu de la part d’un Fillon goguenard : « Je vois avec plaisir,M le député que vous vous ralliez à une proposition que vous combattiez durement en 2003,je vous félicite »
Il faut reconnaitre que Fillon ce jour là avait raison et je me suis senti humilié pour mon parti.
Ce jeudi 28 fevrier je lis dans le Parisien Aujourd’hui,une interview de Pascal Terrasse,qui n’est pas n’importe qui puisqu’il est secrétaire national du PS chargé des retraites.
Que dit il? « Travailler au delà de 62 ans est inévitable »(Voir son interview sur mon site de facebook ou dans le groupe « Pour que vive la Gauche »)
Jean Marie Le Guen,député de Paris dit : « Il faudra que les socialistes opèrent un atterrissage sur la réalité…..on aurait pu s’épargner pendant la campagne des propositions débiles sur les retraites »
Sans ètre désagréable envers Terrasse et Le Guen ils ne passent pas pour les dirigeants les plus à gauche du PS,mais quand on entend un leader historique de cette gauche Henri Emmanuelli dire « qu’il faudra quand mème se poser la question de la durée des cotisations » les bras vous en tombent.
Quelle évolution en 10 ans et c’est par cela que je voudrais conclure cela s’est fait subrepticement dans le secret des délibérations des hautes instances du Parti.
Je pense que le sujet est suffisament important pour que le Parti ORGANISE UNE CONVENTION SUR LE PROBLEME DES RETRAITES
La position que je défendrai si cette Convention se tient sera : Départ à la retraite à 60 ans pour tout le monde à taux plein.
Des bons esprits me diront que je suis archaique. Ce jour là je serai fier d’ètre archaique.

17 janvier, 2013

le MARIAGE POUR TOUS

Classé dans : Non classé — sebaldjacques @ 0:03

LEGITIMITE DU PROJET DE LOI
-POURQUOI CETTE LOI

L’idée centrale est l’EGALITE entre les couples pour se marier et adopter des enfants
Cette égalité est valable quelque soit l’orientation sexuelle des membres du couple
Déjà le PACS adopté en 1998,sous le gouvernement de Lionel JOSPIN,permettait une avançée
Le projet actuel qui s’appuie sur l’engagement n+ 31 de François HOLLANDE :
J’OUVRIRAI LE DROIT AU MARIAGE ET A L’ADOPTION AUX COUPLES HOMOSEXUELS.
permet de parfaire cette avançée
Le projet se heurte à l’opposition frontale de la très grande majorité de la Droite et des religions particulièrement l’Eglise catholique.
François HOLLANDE a été élu le 6 mai 2012 par une majorité nette Son gouvernement dirigé par Jean Marc AYRAULT a proposé un projet de loi s’inspirant de cet engagement à la fin du mois de janvier 2013 au Parlement
Le Parti Socialiste et le reste de la Gauche est rassemblé pour soutenir de toutes ses forces le gouvernement dans ce combat.Ce sera bien sùr le légitime combat parlementaire,dont je dirai quelques mots ensuite et le combat contre une Droite et une Eglise qui comme d’habitude mènent un combat d’arrière garde comme ils l’ont fait à toutes les occasions,que ce soit en 1967 contre le projet de loi du député gaulliste NEUWIRTH,instituant la pilule ou en 1974 contre une ministre de Droite de GISCARD,Simone VEIL avec l’IVG ou en 1998 le PACS.On se rappelle Christine BOUTIN brandissant une bible et parlant pendant 25 heures à la tribune de l’Assemblée
On a vu dimanche dernier défiler une foule nombreuse à Paris contre le projet de loi

Avant de voir pourquoi il n’y a pas besoin de referendum et que le débat doit avoir lieu au Parlement,voyons sous forme d’intox désintox(style Libération)les principaux arguments de la Droite et de l’Eglise catholique
L’INSTITUTION DU MARIAGE
Les opposants assènent comme une vérité d’évidence (j’allais dire d’évangile) DOIT consister en une union entre un homme et une femme en vue de la PROCREATION,et cela disent ils est une notion de BON SENS,comme l’a redit plusieurs fois le curé invité de l’émission Mots Croisés de lundi 14 janvier.
Cette définition du mariage relève d’une définition ancestrale fondée essentiellement sur une valeur religieuse
J’ai eu la curiosité de regarder la définition du Mariage sur Wikipedia sur Internet.
Ses définitions font souvent autorité.
Que disent ils? :
« Les gens se marient pour de nombreuses raisons habituellement pour L’UNE ou PLUSIEURS des raisons sivantes :
-Le désir de fonder une famille avec des enfants,et de leur donner un cadre stable et protecteur à leur éducation.
-Le désir de prouver SON AMOUR et de le déclarer publiquement,l’engagement personnel dans une liaison amoureuse perenne,lui donnant un caractère officiel plus difficile à rompre
-la formalisation juridique et sociale de questions patrimoniales(legs,légitimation d’enfants,retraites,fiscalité) »

On le voit ce texte n’évoque pas le genre sexuel des membres du couple
La procréation est certes l’une des raisons,mais l’AMOUR entre deux ètres,quelque soit leur sexe respectif est AUSSI une raison.

J’ai entendu à la télé lors de la manif du 13 janvier un jeune homme dire : « Un enfant est le fruit d’une relation sexuelle entre un homme et une femme »,ce qui est une évidence,mais les opposants veulent faire croire à la bètise abyssale des partisans du mariage homosexuel qui soit disant nieraient cette évidence.

Ce que nous,partisans du projet,réclamons,c’est que tous les parents hétéros comme homos aient le droit d’avoir des enfants,par exemple par l’adoption.
De toute façon,les familles homoparentales,des familles recomposées existent en grand nombre
Dans une famille recomposée hétérosexuelle,l’enfant vit par exemple chez sa mère et le nouveau compagnon de celle ci,et cette situation fait l’objet d’un consensus général
Au non de quoi,s’opposerait on dans l’exemple précédent si le nouveau conjoint était une femme.
EGALTE EGALITE EGALITE!!!!!!
LE PROBLEME DE LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE(PMA) et de la GESTATION POUR AUTRUI( GPA)

Les opposants disent que c’est la suite évidente après l’adoption du projet de loi.
Les choses ont été clairement dites par Najat Vallaud Belkacem dans l’émission Mots Croisés de lundi 14 janvier.
La GPA n’est pas et NE SERA PAS à l’ordredu jour du débat au Parlement ni fin janvier ni plus tard.
La PMA ne sera pas à l’ordre du jour du débat de fin janvier mais pourra l’ètre dans un futur débat sur la famille qui pourrait avoir lieu en Mars.

LE DEBAT DOIT-IL AVOIR LIEU MAINTENANT?
C’est un débat important.Je voudrais donner le plus objectivement possible des arguments pour et contre.
Ceux qui sont contre :
Leur raisonnement est le suivant : Les problèmes qui interessent les Français sont ceux du chomage et donc de l’emploi,les problèmes sociétaux,tels que le Mariage pour Tous ou le vote des étrangers aux élections municipales ou encore le problème des institutions et du mode de scrutin législatif sont des problèmes secondaires
Mème au PS,un certain nombre de députés professent ce type de raisonnement
Etant pour personnellement je vais développer mes arguments :
L théorie du « ce n’est pas le moment » aboutit à des enterrements de 1ère classe
Cette théorie entraine des reports de sujets très importants,comme par exemple la réforme des institutions pourtant si importante
Je prendrai rapidement 2 exemples :
En 1958,le général de Gaulle revient au pouvoir.La préoccupation première des Français était la résolution du problème de l’Algérie ce à quoi de Gaulle s’est attelé,mais EN MEME TEMPS son fidèle Debré prèparait un projet d’une nouvelle Constitution achevée en 3 mois et qui nous régit encore aujourd’hui.Je pense beaucoup de mal de cette constitution,mais mon propos est de dire que 2 choses aussi importantes ont été faites en mème temps

2ème exemple,en 1981,François MITTERRAND revenu au pouvoir faisait les réformes sociales si importantes que l’on sait, et cela n’a nullement empèché Robert BADINTER,très rapidement de présenter un projet de loi sociétal et quel projet de loi,l’abolition de la peine de mort,avec un débat tès long à l’Assemblée.
Bref,SI ON VEUT ON PEUT faire des REFORMES STRUCTURELLES ET SOCIETALES.
Je citerai Harlem DESIR qui lors de la cérémonie en hommage à François MITTERRAND,à Jarnac,17 ans après sa mort :
« Il(Mitterrand) a fait A la FOIS de grandes avancées sociales qui sont restées pour tous les Français,comme la retraite à 60 ans ET des grandes avancées démocratiques comme l’abolition de la peine de mort.D’ailleurs on n’a pas choisi à l’époque,IL A FAIT LES DEUX.C’est ça aussi la gauche aujourd’hui,mettre en oeuvre avec détermination une politique pour l’emploi ET une politique D’AVANCEE DEMOCRATIQUE ET D’EVOLUTION DE LA SOCIETE »

Les opposants réclament à cors et à cris un DEBAT et un REFERENDUM
Disons très tranquillement que le débat a déjà eu lieu à travers la campagne présidentielle et l’élection de François HOLLANDE le 6 mai 2012
De mème que selon l’expression bien connue, »nul n’est censé ignorer la loi »,nul parmi les électeurs de Hollande qui l’ont porté à la Présidence de la République,n’est censé ignorer sa 31ème proposition.
Le débat aura donc lieu en séance publique à l’Assemblée,fin Janvier et DURERA AUSSI LONGTEMPS QU’IL LE FAUDRA,on parle de 2 mois et demi avec le débat aussi au Sénat.
Dès maintenant le débat a lieu en Comission,mais il ira jusqu’au bout comme l’a indiqué Christiane TAUBIRA.

SUR LE REFERENDUM
Le gouvernement pense et il a raison QU’IL N’Y A PAS LIEU A UN REFERENDUM
Celui ci,je pense,est de droit pour une révision de la Constitution,pour la ratification d’un traité.
Mitterrand l’a fait en 1992 avec Maastricht qu’il a gagné dans des circonstances difficiles.
Chirac l’a fait en 2005 pour le TCE,mais tenu aucun compte du résultat
Rien n’a été fait pour Lisbonne qui était une copie du TCE refusé par les Français.
Un referendum pourrait ètre défendable au bout d’un mandat ou bien sur un texte important comme par exemple les Retraites en 2010.Non seulement Sarkozy ne l’avait pas dans son programme de 2007,mais il avait mème proclamé qu’il ne toucherait pas à la retraite à 60 ans.
Hollande ne se trouve devant aucun de ces cas,hier le 15 janvier,cela faisait 8 mois seulement qu’il a été investi et se trouve donc en début de mandat
Apportons donc NOTRE SOUTIEN DETERMINE au projet de loi pour LE MARIAGE POUR TOUS.Tous les élus de la Gauche et peut ètre quelques élus de droite feront tout pour que ce projet soit voté
Et nous peuple de gauche nous irons MANIFESTER LE 27 JANVIER PROCHAIN à PARIS pour l’EGALITE DE TOUS DEVANT LE MARIAGE ET L’ADOPTION.

1 janvier, 2013

Humeurs sur les idées réactionnaires diffusées dans des éditoriaux d’un patron d’un grand quotidien régional

Classé dans : Non classé — sebaldjacques @ 12:39

Humeurs sur les idées réactionnaires diffusées dans des éditoriaux d'un patron d'un grand quotidien régional edito-du-pdg-douest-france-du-31-decembre-2012-001-218x300edito-du-pdg-douest-france-du-29-decembre-2012-0012-218x300Samedi 29 décembre 2012 et lundi 31 décembre 2012 étaient publiés 2 éditoriaux consécutifs du journal Ouest France,sous la signature de son PDG,François Régis Hutin.

O-F ,n’est pas n’imprte quel journal,il possède la plus grande diffusion de l’ensemble des quotidiens français(nationaux et régionaux),plus de 800000 exemplaires.Il est diffusé dans une grande zone de l’Ouest de la France,couvrant la Basse Normandie(région où il possède l’exclusivité de la Presse régionale),la Bretagne et les Pays de Loire.

Le journal a une ligne politique exprimée en 3 mots « Humanisme,Démocratie chretienne et social libéralisme » sous la devise « Justice et Liberté ».

Or ces 2 editoriaux sont des panégéryques de déclarations d’une jornaliste américaine du grand journal »The Economist »,Sophie Pedder.On voit beucoup cette dame sur les plateaux de télévision et elle vient d’écrire un livre « Le déni français »,où elle exprime non pas des idées social libérales,mème pas libérales tout court,mais franchement REACTIONNAIRES  que des dirigeants de Droite n’oseraient peut ètre pas utiliser.

Je les joins en pièces jointes images,j’ai souligné certains passages particulièrement effarants.

Tout y passe les slogans habituels de la Droite,sur les « fonctionnaires sur protégés,privilégiés face à la précarité des autres »(NDLR,sic),le coup des « réformes absolument indispensables » « les facilités,les sécurités,les gratuités dont (les Français) ont bénéficié risquent de ne plus ètre possibles »

Ce bréviaire néo libéral devient carrément indécent lorsque la journaliste de « The Economist » s’en prend aux congés traités de « culte ».Il y a pire l’auteur s’en prend aux dépenses pour la santé et vous avez bien lu à L’EDUCATION GRATUITE

Une phrase inouie se trouve dans l’article de lundi : »JE PENSE QUE LES LOIS SOCIALES SONT OBSOLETES.ELLES CONDUISENT A LA PARESSE,A L’INDOLENCE PLUTOT QU’A TRAVAILLER DUR LE SYSTEME D’INCITATION EST COMPLETEMENT DETRAQUE »C’est du pétainisme,pour ne pas dire du Maurras.

Habilement Hutin n’écrit pas lui mème ces phrases et dit mollement qu’il faut garder le système social issu de la Résistance,mais l’insistance à citer la journaliste américaine,l’abondance d’extraits de son livre,le titre de l’article de samedi le Déni français qui est celui du livre montre à l’évidence qu’il en partage les opinions.

On est,on le voit,bien au delà du social libéralisme de la ligne politique d’Ouest France.

30 décembre, 2012

Désignation à une majorité qualifiée de l’Assemblée des grands coros de l’Etat

Classé dans : Non classé — sebaldjacques @ 21:24

fichier doc Le Conseil ConstitutionnelEngagement n° 48 de François HOLLANDE :

J’AUGMENTERAI LES POUVOIRS D’INITIATIVE ET DE CONTROLE DU PARLEMENT,NOTAMMENT SUR LES NOMINATIONS AUX PLUS HAUTS POSTES DE L’ETAT AFIN DE LES RENDRE IRREPROCHABLES.

Parmi ces hauts postes de l’Etat,il y a le CONSEIL CONSTITUTIONNEL.

On verra dans la pièce jointe la composition actuelle du CC ,son mode de nomination,ses présidents successifs depuis 1959.

Le CC vient de censurer la taxe de 75% instaurée par le gouvernement pour les plus hautes fortunes

Le mode de désignation du CC est éminamment politique,mème s’ils prétendent prendre des décisions uniquement juridiques.

On peut voir d’abord que depuis mars 1959 jusqu’à ce jour,c’est à dire 54 ans en mars prochain,il y aura eu Pendant 38 ans un président de droite et pendant 16 ans de mars 1983 à mars 1999,un président de gauche

Aujourd-hui le Conseil est uniquement formé de membres nommés par la Droite.

Dans son discours de politique générale,au début de la législature,le Premier Ministre,Jean Marc Ayrault a indiqué que les grandes nominations se feraient avec l’APPROBATION des 3/5 de la Commission compétente de l’Assemblée Nationale,c’est à dire pour le CC la Commission des Lois.

J’ai insisté sur le mot « approbation » parce que depuis la réforme constitutionnelle de 2009 la commission ad hoc de l’Assemblée Nationale pouvait opposer un veto à des nominations en votant CONTRE a une majorité des 3/5 .

On sait qu’une majorité qualifiée (ici les 3/5°est faite pour que l’opposition puisse exprimer son point de vue.Ce passage de la réforme est evidemment absurde,parce que l’opposition est par définition minoritaire et ne peut evidemment pas avoir les 3/5 pour exercer le veto.

En revanche le vote POUR est tout à fait adéquat,et ce qui était une réforme en trompe l’oeil deviendrait fondamentale

1234

journal d'un algérien libre |
innovationpolitiqueafricaine |
christianbourgeoisfn39 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal la Nation
| politiquementelles
| Verité sans masque